2 hommes âgés qui vivaient à Bedok, Hougang meurent de dengue: MOH, NEA

      Commentaires fermés sur 2 hommes âgés qui vivaient à Bedok, Hougang meurent de dengue: MOH, NEA

SINGAPOUR: Deux hommes âgés qui vivaient respectivement à Bedok Reservoir Road et à Hougang sont morts de la dengue, ont annoncé le ministère de la Santé et l'Agence nationale pour l'environnement (NEA) dans un communiqué conjoint samedi 9 février.

Un homme de 74 ans résidant à Bedok Reservoir Road est décédé le 3 février, tandis qu'un homme de 77 ans résidant à Hougang Avenue 3 est décédé jeudi. Ce sont les deux premiers cas de décès liés à la dengue signalés cette année.

"Bien que la plupart des patients atteints de dengue guérissent de l'infection, un petit nombre d'entre eux peuvent développer des complications pouvant entraîner la mort, en particulier chez les patients plus âgés et ceux qui présentent des troubles médicaux concomitants", ont déclaré les autorités.

Vendredi, 167 cas de dengue ont été signalés dans le groupe de cas de dengue de Bedok Reservoir Road, Jalan Damai, Jalan Tenaga et Kaki Bukit Avenue 1.

À Hougang Avenue 3, six cas de dengue ont été rapportés.

Les autorités ont déclaré que les personnes présentant des symptômes évocateurs de la dengue devraient consulter un médecin tôt.

La NEA effectue des inspections dans le cluster Bedok depuis le 23 novembre et sur l'avenue Hougang 3 depuis l'annonce de son entrée en tant que cluster pour la dengue vendredi.

Dans la grappe de Bedok, un total de 102 habitats de reproduction de moustiques ont été trouvés et détruits vendredi. Parmi eux, 79 se trouvaient dans des locaux résidentiels, huit dans des locaux industriels et 15 dans des zones communes.

Sur l'avenue Hougang 3, deux habitats de reproduction de moustiques, tous détectés dans des zones communes, ont été découverts et détruits. Les opérations de lutte antivectorielle sont en cours.

"La pulvérisation d'insecticide est en cours dans les zones communes afin de contrôler la population de moustiques adultes", indique le communiqué.

Les agents de la NEA ont également procédé à des pulvérisations dans les maisons, avec autorisation, les moustiques adultes pouvant également se reposer à l'intérieur.

Des bannières et des affiches d'alerte ont été montés pour sensibiliser le public. L'AEN collabore également avec les volontaires de la prévention de la dengue pour organiser des visites à domicile.

Les propriétaires dont les locaux ont été découverts dans un élevage de moustiques peuvent être condamnés à une amende maximale de 5 000 dollars singapouriens et / ou à une peine de prison allant jusqu'à trois mois. Un propriétaire ou un occupant de la résidence peut également être condamné à une amende de 200 S $.