La BAD et l'AFD s'accordent pour augmenter des deux tiers le cofinancement

      Commentaires fermés sur La BAD et l'AFD s'accordent pour augmenter des deux tiers le cofinancement

MANILLE, PHILIPPINES – La Banque asiatique de développement (BAD) et l'Agence française de développement (AFD) ont conjointement décidé d'augmenter de deux tiers le financement de leurs projets en Asie Pacifique.

Les deux hommes ont signé vendredi un accord portant sur 3 milliards de dollars l'engagement qu'ils avaient promis au cours des trois dernières années à 5 milliards de dollars pour les trois prochaines années.

Cette initiative permettra aux deux partenaires d'intensifier leurs efforts de développement conjoints dans la région Asie et Pacifique.

En vertu de l'accord-cadre de partenariat 20162022 signé par la BAD et l'AFD en octobre 2016, les deux institutions avaient convenu de consacrer chacune 1,5 milliard de dollars en cofinancement au cours des trois premières années de l'accord de six ans. La BAD et l'AFD ont maintenant décidé de porter ce montant à 2,5 milliards de dollars chacun au cours des trois prochaines années, portant ainsi leur engagement combiné à 5 milliards de dollars.

Diwakar Gupta, vice-président de la BAD pour le secteur privé et les opérations de cofinancement, et la responsable adjointe des Opérations de l'AFD, Marie-Hlne Loison, en marge de la 12e réunion de haut niveau de la BAD, tenue à Siège de la BAD.

Nous sommes ravis de renforcer notre partenariat avec l'AFD afin d'intensifier nos efforts en vue de la réalisation d'un développement inclusif et durable en Asie et dans le Pacifique, a déclaré vendredi M. Gupta. Cet amendement, qui passera de 3 à 5 milliards USD de l'engagement de cofinancement combiné de la BAD et de l'AFD pour les trois prochaines années, contribuera à renforcer notre collaboration dans des domaines tels que les villes durables, les transports urbains, le changement climatique et l'intégration de la dimension de genre.

Cette réunion est une occasion de donner un nouvel élan à notre partenariat continu, a déclaré Mme Loison vendredi. Conformément à la stratégie 2030 de la BAD et à l'engagement pris par les gouvernements français d'atteindre l'objectif de 0,55% du PIB fixé pour l'aide publique au développement d'ici 2022 et de soutenir résolument les objectifs de développement durable et l'accord de Paris sur le climat, le relèvement de nos objectifs de cofinancement s'accompagnera de: nouvelle collaboration pour soutenir les transitions économiques vers un développement durable à faibles émissions de carbone et résilient au changement climatique dans la région.

La BAD et l’AFD collaborent depuis 1997, date à laquelle elles ont cofinancé leur premier projet. Ils tiennent une réunion de consultation de haut niveau une fois par an pour partager les priorités et promouvoir un partenariat stratégique.

L'AFD est l'un des partenaires bilatéraux les plus importants de la BAD en matière de cofinancement, a déclaré vendredi le vice-président de la BAD, M. Shixin Chen, qui a dirigé la réunion de haut niveau de cette année. Cependant, notre partenariat va au-delà du cofinancement et englobe l'assistance technique, la production et le partage de connaissances, la recherche et les échanges de personnel. Nous sommes impatients de renforcer notre collaboration à l'avenir.

Dans le cadre des deux institutions qui ont renouvelé leur coopération dans le cadre de la PFA, la BAD et l’AFD ont également signé un protocole d’accord afin d’étendre leur collaboration dans le domaine des transports urbains grâce au partenariat Mobilize Your City (MYC). Le protocole d'accord a été signé par M. Robert Guild, chef de secteur sectoriel de la BAD, et par M. Rmi Genevey, directeur du Département Europe orientale, Moyen-Orient et Asie du groupe AFD.

Le partenariat mondial MYC, lancé lors de la COP21 par les gouvernements français et allemand, vise à reconnaître le rôle du transport urbain dans l'atténuation du changement climatique, tout en apportant un soutien aux initiatives locales et nationales pour la mobilité urbaine à faible émission de carbone. La BAD et l'AFD ont décidé de s'associer pour élargir le partenariat MYC par la mise en œuvre d'un programme de soutien à MYC visant à élargir le portefeuille de projets "intelligents face au climat" pour une mobilité urbaine durable en Asie.

Dans le cadre de ce protocole, l'AFD mobilise la première tranche de 5 millions de dollars (5,7 millions de dollars) provenant des ressources du don pour financer le recrutement de consultants pour le programme. La BAD affectera ses ressources humaines conjointement avec l'AFD au suivi des activités du MYC et à la participation au dialogue politique avec les homologues.

La BAD, créée en 1966, appartient à 67 membres, dont 48 de la région Asie-Pacifique.