La Turquie considère que le traitement réservé aux Ouïghours est "embarrassant pour l'humanité"

      Commentaires fermés sur La Turquie considère que le traitement réservé aux Ouïghours est "embarrassant pour l'humanité"

ANKARA (AFP) – La Turquie a condamné samedi (9 février) le traitement par la Chine de son peuple ouïghour, d'origine ethnique musulmane, comme "un grand embarras pour l'humanité", ajoutant ainsi aux critiques formulées récemment par des groupes de défense des droits sur les détentions massives de la minorité turcophone.

"La politique d'assimilation systématique des autorités chinoises à l'égard des Turcs Ouïghours est un grand embarras pour l'humanité", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères turc, Hami Aksoy, dans un communiqué.

La région du nord-ouest de la Chine, où vivent la plupart des Ouïghours, a fait l'objet d'une surveillance policière intense ces dernières années, à la suite de violentes tensions interethniques.

Selon un panel d'experts de l'ONU, près d'un million de Ouïghours et d'autres minorités de langue turque en Chine auraient été détenus dans des camps de rééducation.

Beijing dit que les "centres de formation professionnelle" aident les gens à se tenir à l'écart du terrorisme et leur permettent de se réinsérer dans la société.

Selon les critiques, la Chine cherche à assimiler la population minoritaire du Xinjiang et à réprimer les pratiques religieuses et culturelles en conflit avec l'idéologie communiste et la culture dominante Han.

"Ce n'est plus un secret que plus d'un million de Turcs Ouïghours, exposés à des arrestations arbitraires, sont soumis à la torture et au lavage de cerveau politique dans les centres de concentration et les prisons", a déclaré Aksoy dans un communiqué publié par le ministère turc des Affaires étrangères.

"Les Ouïghours qui ne sont pas détenus dans les camps subissent également une forte pression", a-t-il ajouté.

La Turquie a appelé la communauté internationale et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres "à prendre des mesures efficaces pour mettre fin à la tragédie humaine dans la région du Xinjiang".

La plupart des pays principalement musulmans n'ont pas fait entendre leur voix sur la question, ne critiquant pas le gouvernement chinois, qui est un partenaire commercial important.

Aksoy a également déclaré que la Turquie avait appris la "tragique" mort en détention samedi du poète et musicien ouïghour Abdurehim Heyit.

"Nous avons appris avec une grande tristesse que le digne poète Abdurehim Heyit, condamné à huit ans de prison pour ses compositions, est décédé au cours de la deuxième année de son emprisonnement", a-t-il déclaré.

"Cet incident tragique a encore renforcé la réaction du public turc face aux graves violations des droits de l'homme dans la région du Xinjiang".